Méditation du mois de novembre par Christine Girard. 

«Mais celui qui met sa confiance en moi et qui s’appuie sur moi, moi, le SEIGNEUR, je le bénis. Il ressemble à un arbre planté au bord de l’eau, qui étend ses racines vers une rivière. Quand la chaleur arrive, il n’a peur de rien, ses feuilles restent toujours vertes. Même une année de sécheresse ne l’inquiète pas, il porte toujours des fruits.» Jérémie 17, 7-8 (PDV)
Cette parole biblique beaucoup d’entre vous la connaissent bien. En effet, c’est elle qui est à l’origine de la tenture confectionnée par «les dames de la couture» et accrochée sur le mur droit du temple. On y voit un arbre dans le soleil, avec un magnifique feuillage, de grandes racines qui plongent dans une rivière et un oiseau.
Les circonstances de la vie, on ne peut pas les changer ! Pourtant l’être humain a la merveilleuse capacité d’influencer sa manière de les appréhender, sa manière de les relever, sa manière de les traverser. Il peut ressembler à l’arbre aux feuilles vertes qui porte du fruit en toutes circonstances, c’est l’image que le prophète Jérémie nous invite à méditer : mettre toute notre confiance en Dieu et encore à prendre appui sur Lui car Il est la source d’eau intarissable nécessaire à toute vie celle d’un arbre et celle d’un être humain. Jérémie dit aussi que l’arbre doit étendre ses racines en particulier lorsque les rayons d’un soleil de plomb assèche le sol en surface. Cela ne se fait pas sans peine, ni sans action de sa part… En effet, en étendant ses racines l’arbre cherche de l’eau plus profondément avec la promesse d’en trouver car Dieu est fidèle, il n’abandonne pas ce qu’il a créé… Ainsi en temps voulu le fruit apparaîtra en réponse à la coopération entre la créature, arbre ou être humain, et son Dieu.
Aujourd’hui nous traversons une période trouble et menaçante, c’est un peu comme pour le peuple hébreu au temps de Jérémie. Alors au lieu de regarder aux circonstances, au lieu de se perdre dans l’inquiétude, l’angoisse et la peur, écoutons Jérémie qui nous invite à placer toute notre confiance en Dieu, à s’appuyer sur Lui, parce qu’Il est la bonne source où s’abreuver, celle qui donne une eau nécessaire à la vie et des forces pour relever les défis qu’elle procure.
Prière de Martin Hoegger :
Espérance, quel beau mot d’Évangile !
Un mot essentiel que tu nous donnes.
Mets-le dans mon cœur et sur mes lèvres ! Que j’en respire et en vive !
Tu es la racine de toute espérance.
J’ai besoin de la recevoir de toi afin de la mettre d’abord en toi
Et être encouragé dans les épreuves.
Fais-moi vivre de ton espérance, Seigneur.
Tu l’as vécue en t’abandonnant au Père.
Oui, verse l’Esprit de confiance pour que je marche avec toi et en toi.
Alors, enraciné dans ton espérance, je pourrai avoir confiance en moi,
la donner à mes frères et sœurs et apporter encouragement et espérance.
Amen !