Texte biblique : Luc 3, 1-6
 
C’est long d’attendre…
 
Que ce soit dans la file du supermarché, à la poste ou encore la venue d’un enfant. Finalement le fait d’attendre fait entièrement partie de notre vie.
Dans notre société, nous avons de moins en moins l’habitude d’attendre : nous avons nos messages sur notre téléphone en permanence, nos achats faits depuis le canapé arrivent le lendemain, etc. Il y a plein d’aspects positifs à ne plus patienter. Mais parfois, je me demande quelle sensation c’était d’attendre une lettre de son amoureux pendant plusieurs jours, se demander : « est-ce qu’il va vraiment me répondre ? », « si oui, qu’est-ce qu’il va me dire ? », de voir le temps long et finalement la joie de découvrir cette enveloppe qui devait rendre la lecture bien plus intense que celle d’un mail ou d’un SMS.
 
En ce moment, l’événement que nous attendons est complexe : nous attendons l’avènement du Messie : la venue de la lumière dans nos obscurités. C’est un bouleversement profond dans notre existence. Mais cet événement a eu lieu il y a 2000 ans : alors, aujourd’hui, que signifie Noël pour nous ?
Ce n’est pas juste un anniversaire ; nous vivons la même chose que les gens présents à l’époque de Jésus : nous nous préparons chaque année à ne plus avoir un Dieu absent, mais un Dieu bien présent au cœur de nos vies.
Dieu nous fait le cadeau le plus précieux que nous pouvons avoir et de manière complètement gratuite : il nous offre son propre fils pour être au plus près de nous, et être comme nous c’est-à-dire un simple homme. Il le fait pour nous montrer que le Dieu auquel nous croyons est un Dieu proche et un Dieu d’amour. Qu’il nous aime et nous connaît tous, chacun et chacune par nos prénoms. Cet événement nous transforme complètement, car c’est, au fond, accepter Dieu dans nos vies, accepter cette nouvelle perspective.
Noël c’est redire encore une fois oui à l’alliance et l’amour que Dieu nous propose et qui est à renouvelé tous les jours. C’est l’avènement de l’espérance.
 
Ce grand événement, nous sommes appelés à le préparer. Nous pouvons le faire de plein de manières différentes : lire les annonces de la venue du Christ par les prophètes, préparer notre maison – avec par exemple la crèche qui nous rappelle physiquement cet événement, mais aussi prendre le temps.
 
Au final, l’Avent, cette attente, c’est peut-être et surtout prendre le temps, prendre le temps de s’arrêter dans notre quotidien chargé, prendre une pause et prendre de la distance sur notre année. Prendre un temps à part pour penser aux autres, que ce soit en les retrouvant lors du grand repas ou en envoyant une carte de vœux. Prendre le temps de s’arrêter, de faire le bilan de notre année, de réfléchir à notre relation à Dieu, prendre le temps de dire merci pour tout ce que nous avons reçu.
 
 Nous vous souhaitons une belle période de l’Avent
 
Prière : 
 
Seigneur, 
 
Tu viens dans le monde et tu nous fait porteurs de ta Bonne Nouvelle.
Permets-nous de nous préparer à ta venue. À accepter l’invitation que tu nous envoies.
Merci de venir réveiller notre attente endormie sous les soucis et la bousculade des jours.
Longue est la route qui mène vers toi, vient à notre rencontre et sur notre chemin.
Tu es devant nous, viens à notre rencontre avec ta promesse d’avenir.
Permets-nous de vivre ce temps d’attente avec sérénité
Permets-nous de recevoir la paix que tu nous donnes et d’être libérés de nos préoccupations et de nos soucis
Aide-nous à nous préparer au grand événement qui se rapproche et qui bouleverse nos vies
Soit lumière au cœur des longues et froides nuits d’hiver
Fait de ton Église un lieu de confiance et d’entraide ou nous pouvons partager ta paix
 
Que notre conduite soit digne du Seigneur et capable de toujours lui plaire
 
Par tout ce que nous ferons de bien, portons du fruit et progressons dans la vraie connaissance de Dieu. 
 
 
Amen